Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Education canine et Comportement canin - Landes (40)

L'alimentation de nos chiens : les croquettes

trouver une alimentation saine pour votre chien

trouver une alimentation saine pour votre chien

L'alimentation de nos chien : un réel casse-tête si vous souhaitez bien le nourrir

 

L’alimentation de votre chien, c’est un sujet qui tient à cœur beaucoup d’entre nous.

En effet, une alimentation saine et équilibrée pour nos chiens leur assure une bonne santé, ce qui implique forcément moins de soucis et moins de frais de santé.

Les consommateurs privilégient aujourd’hui les croquettes.

Les croquettes, c’est beaucoup d’avantages mais, de mauvaise qualité, elles peuvent avoir de graves conséquences sur la santé et la longévité de nos animaux.

Savez-vous réellement ce qui se cache derrière l’industrie de l’alimentation animale, les enjeux financiers et les milliards d’euros qu’elle brasse ?

La plupart des entreprises fabriquant de la nourriture pour animaux de compagnie sont les filiales de grandes industries alimentaires connues :

  • Nestlé Purina Petcare : Friskies, Fido, Félix, Gourmet, Bonzo, Alpo, Vital Balance et les produits Ralston Purina, Dog Chow, Proplan et Purina One.
  • Heinz : 9 lives, Amore, Gravy Train, Kibbles-n-Bits, Nature’s Recipe
  • Colgate Palmolive : Hill’s Science Diet Pet Food
  • Mars Masterfoods : Pedigree, Royal Canin, Sheba, Pal, Kitekat, Cesar, Frolic, Canigou, Whiskas, Ronron

Grâce à un formatage culturel, à des conventions et surtout à un marketing savamment étudié, les industriels ont instauré depuis les années 60 un système de croyance dans l’esprit du consommateur afin d’obtenir une certaine crédibilité et un conditionnement pour s’assurer sa fidélité. En élaborant une nourriture pratique, facilement conservable et peu chère, ils ont également répondu à un besoin impérieux de l’homme moderne, celui d’alléger son emploi du temps.

Ainsi la plupart d’entre nous est convaincu que seules les marques les moins chères peuvent être préjudiciables à la santé des chiens et des chats et qu’en misant sur la renommée et la qualité apparente d’un produit, nous protégeons nos animaux de compagnie d’une alimentation délétère pour leur santé. Avec conviction, nous pensons trop souvent que « prix » rime avec « confiance » et « qualité ». Mais l’art du marketing permet d’occulter de fâcheuses vérités.

La nourriture manufacturée issue de l’industrie du pet-food (comprenez ici alimentation animale) est la première cause des diverses atteintes de nos chiens et chats.

Les soucis de santé de nos compagnons sont devenus si communs que nous les acceptons comme inévitables ou simple fatalité. Parmi eux, nous pouvons citer la gingivite, la parodontose, la mauvaise haleine, le tartre, les dents et les oreilles sales, les troubles digestifs, les flatulences, les selles nauséabondes, les selles molles et diarrhées voire glaireuses et sanguinolentes, les vomissements, les atteintes cutanées, les grattages compulsifs, la perte de poil excessive, une forte odeur corporelle, la graisse recouvrant le pelage, le surpoids …
Et ces petites affections ne sont que les signes avant coureurs de pathologies plus graves qui se déclareront ultérieurement : cancer, diabète, arthrose, allergies, maladies auto-immunes…

Il est reconnu par quelques vétérinaires que ces symptômes, fréquemment rencontrés au cours de la vie d’un animal, sont directement liés à son régime alimentaire et à la nature des ingrédients qui le compose.

Mais d’une manière générale, il est relativement peu courant que les professionnels s’inquiètent de la nature réelle de l’alimentation des chiens, qu’ils s’interrogent sur le sujet ou qu’ils voient un lien de cause à effet entre une nourriture non appropriée et une maladie.

En fait la plupart du temps, les professionnels promeuvent et recommandent une nourriture manufacturée d’une marque spécifique assez onéreuse car de confection en apparence haut de gamme, dont ils sont en toute bonne foi persuadés de la qualité supérieure.

Et de son côté, la majorité du grand public offre toute crédibilité aux professionnels dont le métier consiste à soigner et à aider les animaux.

 

Alors que contiennent réellement ces croquettes ?

En observant la composition de ces croquettes, on peut immédiatement être interpellée par la présence de blé (gluten) dans ces croquettes alors que cette alimentation est souvent allergène. Il faut donc privilégier une alimentation sans gluten et beaucoup de fabricants proposent aujourd’hui du « sans céréale ». Attention, si le blé, l’apport en gluten, est allergène, l’apport d’autres céréales est essentiel car il a été constaté par de nombreux nutritionnistes depuis quelques années que les chiens ayant un régime sans céréale présentent des troubles de santé car les céréales apportent des bienfaits et sont très riches en fibres. C'est le riz qu'il faudra privilégier dans ce cas. Ils aident à régulariser le système digestif ce qui peut éviter la constipation chronique, les selles dures et la diverticulite (inflammation et infection de la paroi interne de l'intestin). Ils permettent aussi de mieux assimiler l'eau dans le corps et ainsi préserver une bonne hydratation tout au long de la journée.

Une nourriture carnée est plus acidifiante qu'une alimentation végétale. Les acides fixes «non volatils» des protéines animales sont plus difficiles à éliminer par les deux organes essentiels que sont les reins et les poumons. Le travail est long, difficile et impossible à évacuer pour les poumons. Voilà pourquoi il ne faut pas surcharger les reins de graisses animales. Les acides provenant des protéines végétales (les céréales) dits «volatils» sont plus faciles à éliminer. C'est un travail beaucoup moins long puisque l'évacuation se fait aussi par le biais des poumons.

 

Les protéines animales :

Les industries de l’alimentation animale ont pour principal objectif de valoriser les déchets impropres à l’industrie agro-alimentaires donc impropres à la consommation humaine.

Ainsi, les abattoirs fournissent une partie des protéines utilisées dans l’alimentation animale. 50% de la carcasse, sang, intestin, poumon, ligaments sont ainsi transformés en «sous-produits » ou « farine de viande osseuse ».

Le problème devient vraiment sérieux lorsque les industriels font appel aux sociétés d’équarrissage qui s’occupent des Matières Animales Infectieuses (MAI) qui concernent tous les cadavres d’animaux morts de façon suspecte (vieillesse, maladie, accident… ; animaux de ferme, chevaux mais aussi chiens et chats euthanasiés chez les vétérinaires), et des Matières à Risque Spécifié (MRS : cervelle, œil, moelle épinière, intestins…) issues des abattoirs, des laboratoires de recherche.

 

Les graisses animales et les graisses végétales :

Dans le meilleur des cas, les graisses des croquettes proviennent de l’huile récupérée à partir du processus de fonte des carcasses. Mais aujourd’hui, les huiles de la grande distribution périmées et les huiles usées issues de la restauration sont devenues l’un des principaux composants des croquettes. Ces huiles sont conservées en fûts, stockées à l’extérieur et exposées à des températures extrêmes sans aucune attention par rapport à leur futur usage. Les entreprises de fonte récupèrent ces graisses, les mélangent avec celles issues du processus de fonte des déchets animaux et les stabilisent à l’aide de puissants antioxydants chimiques.

Ces graisses, revendues aux fabricants de croquettes sont ensuite vaporisées directement sur les granulés pour donner de l’appétence à un produit trop fade.

Pour relever le goût des croquettes, voire rendre les animaux dépendants de leur marque, les industriels n’hésitent pas à utiliser des exhausteurs de goût et autres éléments chimiques dont les conséquences sur la santé animale n’ont pas été étudiées.

Ce petit tour d’horizon de la croquette industrielle laisse un goût amer… et les alternatives à ce jour sont quasiment inexistantes…mais elles existent.

La nourriture fraîche ménagère est une bonne alternative, certes, mais contraignante et onéreuse. Il faut absolument vous rapprocher d'un professionnel nutritionniste qui saura vous guider pour confectionner vous-même les repas de votre chien. Il y a des aliments "interdits", des aliments "allergènes" et des aliments "obligatoires".

Certaines croquettes suivent le même cahier des charges que celui de l’alimentation humaine et certaines marques vous proposeront des croquettes dites "propre à la consommation humaine", certifié sans déchet avec exclusivement de la viande, sans gluten, et des huiles de qualité.
Des marques comme Biofood ont créer leur propre Label pour assurer au consommateur un aliment de qualité.
D'autres marques commencent peu à peu à émerger, mais malheureusement 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :